Le Gouvernement viennent d’annoncer la refonte du DPE, le diagnostic de performance énergétique. Ce diagnostic est obligatoire pour la vente ou la location d’un bien immobilier. Il montre avec une étiquette notée de A à G la consommation globale en énergie ce qui donne une bonne indication sur la valeur du logement. Cependant, les critères de notation était jusqu’à lors assez flou et jugée peu fiable par les professionnels de l’immobilier. Explications…

Efficacité Énergétique, Étiquette Énergétique, BarresÀ partir du 1e juillet 2021, des changements seront instaurés sur ce diagnostic, à la fois sur le visuel mais aussi dans sa méthode de calcul. En effet, actuellement le Diagnostic de Performance Énergétique se calcule sur une base des dernières factures en eau, électricité, chauffage ou gaz. Or, ceci n’est pas représentatif du logement puisque ces factures dépendent des occupants précédents et leurs manières de consommer. Pour vous donner un exemple concret, si vous êtes un couple sans enfants, il est possible que vous vous basiez sur des factures d’une famille de 4 personnes, qui consomment bien plus. C’est en cela que le DPE était flou voire pas fiable du tout. C’est pourquoi, le futur DPE se basera sur des données précises du logements telles que le bâtiment, la qualité d’isolation, la toiture, les fenêtres ou encore le système de chauffage. Ceci a pour but d’inciter les propriétaires à effectuer des travaux de rénovation pour tenter d’avoir le meilleur diagnostic possible. Si vous êtes dans ce cas et devez demander une nouvelle expertise pour votre DPE, contactez harmonie sas, un spécialiste de l’étanchéité et de la rénovation énergétique.

Autre point important de ce nouveau DPE : il se calculera aussi sur la base des rejet de gaz à effet de serre, en plus de la consommation d’énergie primaire. Le classement de A à G s’exprime en kilogrammes de CO2 par mètre carré et par an pour le GES et en kilowattheure par mètre carré et par an pour la consommation brut. Cependant, il faut noter que le classement peut être différents entre les deux données. Donc si vous êtes classé C pour la consommation et D pour le GES, le DPE sera automatiquement assimilé dans la catégorie D.

Enfin, on rajoutera que désormais, ce diagnostic peut être contesté si vous observez des données trompeuses après quelques temps. Par exemple, si vous remarquez que votre consommation est supérieure à un classement C, vous pouvez contester le DPE, demander une seconde expertise puis prouver que le DPE était trompeur. Vous aurez ainsi une compensation du propriétaire.